Nos rêves que traduisent-ils ?

Qu’est-ce que nos rêves traduisent ?

Que traduisent nos rêves

Le rêve est une chose que nous faisons chaque nuit bien que nous n’en ayons pas toujours conscience. Il est même nécessaire de rêver pour pouvoir être en harmonie avec soi.
Le rêve a, en effet, une fonction équilibrante et réparatrice.
Nous avons tous la faculté de nous rappeler nos scénarios oniriques.
Pour cela, nous devons fournir quelques efforts.
Nous ouvrir à notre contenu onirique, c’est découvrir une partie de soi, c’est accéder à notre richesse intérieure. Lorsque nous rêvons, certaines images peuvent nous émouvoir, en raison de leur beauté, de leur profondeur et de leur mystère.
Nous savons alors que nous avons rencontré quelque chose de profond et d’intime, qui participe à l’énigme de notre vie.

Voici quelques significations :

Le bord de mer :

Il est assez fréquent de rêver des bords de mer. Celle-ci renvoie à l’inconséquemment collectif (voir le symbole de l’eau).
Selon Jung, la mer symbolise l’inconscient collectif.
Elle favorise l’éclosion des contenus inconscients.
Elle fascine et ensorcelle.
Le rêveur peut marcher le long de la mer.
Il avance alors « au bord de l’inconscient collectif », indique Ernest Aeppli.
C’est pour souligner qu’un élément nouveau apparaît dans sa vie.

Le symbole de l’eau :

L’eau apparaît sous différentes formes :
Une source, un puits, un lac, un océan, etc.
L’eau est souvent la représentation de l’anima.
Selon sa nature, elle symbolisera soit la vie, la purification, la régénérescence ou encore notre parcours dans la vie.

L’océan/la mer :

Leur étendue est sans limites.
La mer symbolise l’essence divine.
Elle est origine et aboutissement.
« Toutes les eaux y confluent sans la remplir : toutes les eaux en sortent sans la vider ».
Elle peut prendre le sens des « eaux maternelle », puisque la mer est le Grand Tout.
Elle est comme l’inconscient : profonde et immense.
Elle peut être dangereuse lorsque la tempête gronde et que les flots se déchaînent.

La pluie :

La pluie correspond à un élément céleste. Elle figure ainsi en tant qu’esprit fécondateur des désirs terrestres ». C’est la semence du ciel. Elle fertilise la terre. Il faut y voir la fertilité de l’esprit et les influences spirituelles. La pluie purifie et est de nature anima. Elle peut correspondre à la grisaille, à l’ennui, voire aux pensées confuses si des nuages participent à la scène.
En cas de tempête, la pluie se transforme en déluge. Pour le rêveur, il s’agit d’une « restructuration de la psyché ».

Le bain :

Le rêveur se purifie avant de reprendre le cours de sa vie.

Le baptême :

C’est un univers spirituel qui permet au rêveur de se régénérer.

L’inondation :

Le rêveur peut se trouver confronté à une inondation. L’eau lui arrive aux mollets. Mais il peut aussi ne plus savoir quoi faire pour arrêter le déluge. Il se sent alors submergé par son inconscient.

Laisser un commentaire